Où Surfer et Skater à Bilbao, au Pays Basque

Surfer à Bilbao

https://tourisme.euskadi.eus/aa30-s/fr

Des vagues mythiques et de classe mondiale qui garantissent des moments inoubliables : il s’agit des côtes du nord de l’Espagne, d’un paradis du surf et de quelques unes des plus grandes compétitions sur le circuit international. Ce littoral très varié, avec une orientation privilégiée, vous permet de profiter des vagues toute l’année, sous presque tous les vents. Découvrez dans ses nombreuses plages l’endroit idéal pour pratiquer votre sport favori.

La côte nord de l’Espagne est une destination de rêve pour le surf. Sa situation géographique extraordinaire vous permet de profiter d’excellentes vagues, puissantes, variées et parfaitement dimensionnées à tout moment de l’année. Vous y trouverez également une incroyable variété de paysages qui vous permettront de pratiquer votre sport favori contre vents et marées, dans une ambiance fantastique et dans des régions encore peu fréquentées. Vous trouverez même des endroits où vous serez presque seul dans l’eau. Ce ne sont là que quelques-uns des atouts qui vous garantissent des moments inoubliables de surf dans notre pays, sur les rives de la mer Cantabrique et de l’océan Atlantique.

Des vagues de classe mondiale

Varié et très varié, le littoral de Galice, des Asturies, de Cantabrie et du Pays Basque vous offre des possibilités infinies à découvrir. Le nord de l’Espagne regorge d’endroits pour s’amuser avec la mer et une table : criques au pied des falaises, plages de sable sauvage, longues plages entourées de paysages naturels incroyables, en ville ou dans des endroits plus calmes. Une immense variété qui garantit une large gamme de vagues de qualité, fréquentes et adaptées à tous les types de surfeurs : ludiques, très variables, idéales pour les débutants, mais aussi des vagues très longues, de plus de 5 mètres, sources de sensations mémorables, ou encore des tubes, réservés aux plus audacieux. Quel que soit votre niveau, vous pouvez être sûr de ne pas le regretter.

Dans toute cette partie de la côte espagnole il y a beaucoup de possibilités pour la pratique de ce sport passionnant : plages presque mythiques, avec des vagues célèbres dans le monde entier, une longue tradition dans la pratique du surf, des endroits peu fréquentés…… L’offre est infinie : Rodiles, à 27 kilomètres de Gijón ; San Vicente de la Barquera, Suances, Liencres ou Santa Marina, à moins de 60 kilomètres de Santander ; Zarautz, à 21 kilomètres de San Sebastián ; et très près de Bilbao, à 37 kilomètres de Sopelana, Bakio ou Mundaka, considérée comme la meilleure vague gauche en Europe et l’une des meilleures du monde, sont quelques exemples parmi une longue liste.

Le nord de l’Espagne est également parfait pour le surf en tant que spectateur, car sa côte est le théâtre de certains des plus grands événements du circuit international. Des compétitions comme la Ferrolterra Classic, dans la ville galicienne de Pantín (à 29 kilomètres de Ferrol), le Goanna Pro sur la plage asturienne de Tapia (à 97 kilomètres d’Avilés), ou le Billabong Pro, dans les eaux de Mundaka, vous permettront de voir les meilleurs athlètes mondiaux en action.

Un panorama irrésistible, complété par un climat exceptionnel, une gastronomie riche en saveurs et un magnifique patrimoine historique et artistique. Il y a de nombreuses raisons de faire du surf dans le nord de l’Espagne une expérience sensationnelle. Nous ne pouvons que vous conseiller de venir voir par vous-même.

L’une des meilleures façons de profiter de la nature de la mer, de sentir sa force et sa vigueur est le surf. La côte basque offre de véritables sanctuaires pour les amateurs de ce sport et de magnifiques plages où il est agréable de se reposer au soleil, de nager et de laisser passer les heures en attendant un magnifique coucher de soleil.

Mundaka

https://tourisme.euskadi.eus/fr/localites/mundaka/aa30-12375/fr/

Mundaka, située dans la Réserve de biosphère d’Urdaibai, est fière de sa vague gauche, considérée comme la meilleure vague en Europe dans cette catégorie et qui attire chaque année de nombreux surfeurs et visiteurs du monde entier.

Cette vague, qui commence au bar Mundaka et se termine à la plage de Laida, est composée de vents du sud-ouest et peut atteindre 4 mètres de hauteur et 400 mètres de longueur. Sa forme tubulaire, qui permet aux surfeurs de contempler toute la côte de l’intérieur, lui donne une valeur ajoutée.

La vague gauche permet à Mundaka d’organiser des compétitions internationales et a accueilli le circuit mondial neuf fois. Visiteurs, surfeurs ou non, profitez de la riche gastronomie de Mundaka, de ses paysages, de l’ambiance des pêcheurs et de la convivialité des gens.

Skateboard à Bilbao

https://goo.gl/maps/wWeZ1viv4MjLxXgH6

Un groupe de jeunes fait des pirouettes sur la piste de skateboard d’Olabeaga nouvellement ouverte. C’est l’un des représentants les plus urbains du sport dans la ville, qui invite des milliers de jeunes à profiter de ses rues d’une manière saine.

Le budget pour les travaux de la piste de skateboard d’Olabeaga s’est élevé à 225.000 euros et a consacré une piste de skateboard de premier ordre, très demandée par les jeunes, non seulement à Bilbao mais dans toute la Biscaye.

Il n’y a pas que le football qui fait vivre les jeunes. La preuve, c’est qu’ils exigent des patinoires, des patinoires ou même des parcs de patinage. Tout est bienvenu ou écouté par le Service de l’Urbanisme de la Mairie de Bilbao. Son objectif est de s’adapter aux nouvelles façons de faire du sport et d’offrir aux citoyens des espaces pour la pratique de nouveaux sports, tout en revitalisant les rues, parcs et quartiers de la ville.

Les patineurs, connus comme une tribu urbaine qui vit essentiellement dans les rues des grandes villes et des villes intermédiaires du monde, ont beaucoup à voir avec cela. Des années 1970 au début du XXe siècle, les patineurs étaient dans les grandes villes des États-Unis, mais au fil des ans, la pratique s’est répandue dans le monde entier et ils ont aussi leurs adeptes à Bilbao.

Pour répondre à cette demande, de nouveaux espaces ont été créés l’année dernière dans le cadre de la « Bilbao Sports Strategy », avec des éléments sportifs en plein air sur les places.

Le dernier et l’un des plus grands a été inauguré ces jours-ci à Olabeaga. Les travaux ont commencé le 26 décembre 2018 et c’est déjà un espace de plaisir pour les jeunes qui, comme hier, passent des après-midi entiers à jongler vers le ciel avec leurs patins qui atterrissent vertigineusement sur terre.

La nouvelle piste se compose de deux parties : Bowl, qui pour les connaisseurs se traduit par une baignoire souterraine et Street, un espace plus urbain avec des éléments qui se démarquent en surface. La passion pour ces compétences, qui frisent parfois le vertige, est ce qui a motivé la ville de Bilbao à créer une piste de skate de première classe à Bilbao. Ses dimensions le confirment, puisqu’il a une superficie de 1 327 mètres carrés, à laquelle s’ajoutent sept jeux de patins qui ajoutent 140 mètres carrés plus un bol de 182 mètres carrés au rez-de-chaussée. Un véritable luxe pour les amateurs de ce sport qui dispose d’autres espaces dans le village qui permettent aux fans de tester leurs compétences sur différentes pistes.

Europa Park

https://goo.gl/maps/Uvfk29Pwywtt1Q2j6

En effet, avant d’ouvrir cet espace à Olabeaga, Txurdinaga Europe Park a accueilli un nouvel espace pour ce sport. Cet espace de patinage de 840 mètres carrés permet aux amateurs de ce sport de patiner en plein air. La nouvelle patinoire, qui remplace la précédente, offre plus d’espace et de meilleures installations. Il y a six modules regroupés en trois espaces. Il s’agit d’un ensemble intégré qui facilite le transit entre eux, multipliant ainsi les possibilités des itinéraires. Les modules sont composés d’une succession de rampes et de courbes qui permettent un meilleur et plus amusant patinage. De plus, la voie la plus large possède une rampe de deux mètres de haut, ce qui permet aux utilisateurs de gagner en vitesse pour glisser sur toute la surface. En termes de matériaux, la voie est construite en béton poli, bords métalliques et plaques de support en HPL. Ces matériaux, en plus d’améliorer le roulement, absorbent le bruit, ce qui minimisera les inconvénients pour les voisins vivant dans la région.

La Mairie de Bilbao a investi 152 147,42 euros dans la construction de cette route. Un travail qui améliore l’offre de loisirs et de sport dans le quartier de Txurdinaga. Et dans le parc Sarriko est la première zone de parkour municipal dans la ville, le plus grand de toute la Biscaye. Il a plus de 420 mètres carrés et 11 éléments et installations pour la modalité Calistenia -une discipline de haute performance, sur barres ou tubes-.

De plus, un nouveau circuit d’entraînement croisé a été établi dans le même parc. L’installation, d’une superficie de 100 mètres carrés, est divisée en quatre modules qui permettent la réalisation de quinze types d’activités différentes. Ce n’est pas le seul espace de formation transversale récemment inauguré à Bilbao. Le troisième espace dédié à cette modalité dans le village – le premier dans le parc Etxebarria – est situé dans le parc Punta Zorrotza récemment inauguré. Dans ce même espace vert de Zorrotza, une zone d’entretien physique a été aménagée pour encourager l’activité physique des personnes âgées, afin qu’elles puissent améliorer ou maintenir leur condition physique et leurs habitudes de vie saines, et elle se dirige vers une ville saine, où il y a des gens qui profitent du rez-de-chaussée du pont de la Mairie pour rencontrer et pratiquer différentes formes de danse et où les citoyens bénéficient des nouveaux espaces offerts par l’urbanisme pour apprécier la rue. C’est le cas de l’aménagement qui relie Ametzola à Irala et qui a donné naissance à un mur d’escalade en plein air et à une zone de maintenance et de réhabilitation. Ainsi que la zone d’entretien physique des groupes Sarrikue Remar où il y a un nouveau fronton ou la patinoire Artxanda. Ainsi que la zone d’entretien physique des groupes Sarrikue Remar où il y a un nouveau fronton ou la patinoire Artxanda.

Get a publication